Publié par Palilia

La RONDE avec Claude Giraud, Anna Karina et Marie Dubois et les autres

La RONDE avec Claude Giraud, Anna Karina et Marie Dubois et les autres

 

 

Nous parlons là des laissés pour compte dans le sens « personnes qui travaillent mais qui n’intéressent pas les autres ».

 

Les laissés pour compte n’ont qu’une place : la plupart du temps au fond d’un couloir, dans un coin ou dans un vieux bureau où les toiles d’araignées finissent par leur pousser sous les dessous de bras.

 

Les laissés pour compte ont la mine triste, l’oeil binoclard et le cheveu dressé. On pense qu’ils sont sots, ils sont juste invisibles.

 

Leurs aventures sont la plupart du temps bouquinées sur le journal, entendues à la radio, vues dans une émission à la noix de la télé : ils se font Don Quichotte, dans leur tête, là où ils ne sont que de vagues ectoplasmes qui n’intéressent personne puisque personne ne les voit.

 

Le jour où les laissés pour compte se redressent et ouvrent leur grande gueule (d’après eux, mais ce n’est qu’un filet de voix), on hausse le sourcil, on se dit « mais qu’est ce qu’il fout là celui-là ? »… et ils retombent bien vite dans l’oubli, le dédain, presque tiens… on leur marcherait dessus.

 

 

SAUF QUE…. Les laissés pour compte dont je parle ont une brave chouette à qui ils s’adressent tous autant qu’ils sont et à qui ils viennent confier leur misère. C’est qu’elle s’en passerait la chouette d’avoir les inquiétudes, les appréhensions, les constipations, les bobos, les boutons, l’écran d’ordi moins neuf que les autres, la chaise qui grince, les souhaits de promotion de tous ces laissés pour compte en confidence… elle ne comprend pas pourquoi ils arrivent tous jusqu’à son châtaignier (un de ses arbres préférés comme le miel de châtaignier un peu fort, certes, mais si bon).

 

Ou alors parce qu’une chouette, c’est chouette comme mon pseudo. Si quelqu’un peut comprendre d’où me vient cette propension (ceci est une réalité) à attirer les confidences les plus intimes et les plus tristes des uns et des autres, je changerai d’animal, sûr et certain, parce que parfois j’en ai un peu marre à vrai dire.

 

Je ferai comme dans la ronde, je passerai à autre chose et hop !….

 

Commenter cet article

sylvie 30/01/2017 22:26

bonsoir Palilia un article comme vous savez les faire et comme nous aimons, plein d'originalité

fanfanette 25/01/2017 10:15

Ton bon coeur te perdra... moi c'est le miel d'acacia que je préfère

palilia 25/01/2017 10:39

Figure-toi que j'avais à peine reposte cet article qu'il m'en est retombé une dessus. Je crois oui que j'ai bon coeur mais alors qu'est ce que je me fais avoir... C'est plutôt de la sottise je pense