Publié par Palilia

Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS

Bonsoir à tous : voici une rediffusion..... agrémentée d'une râlerie à la fin.

On va faire un peu dans "l'inter-actif". Si quelqu'un connaît l'histoire autrement que par wikipédia, je ne me sens pas ce soir de revisionner ce film que je n'avais regardé que parce que Claude GIRAUD y joue dedans.... et assez peu... donc si vous connaissez l'histoire, vous pouvez la raconter en commentaire.

 

Vous noterez qu'il y a dedans des personnes avec qui il a joué plus tard au théâtre et le voir assis par terre avec Jean-Paul Belmondo tout jeune aussi, ce n'est pas si courant.

Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS
Claude GIRAUD dans LES TRICHEURS

Voilà pour le film et pour les photos de Claude GIRAUD très jeune. Pour ce qui concerne le titre, c’est à dire le mot « tricheurs », je hausse haut et fort ma voix virtuelle pour dénoncer tous les gens qui se disent magnanimes, jouent férocement à la belote sans lâcher le moindre coup (j’ai horreur de la belote soit dit en passant et je n’y joue jamais) et se contentent d’abandonner la partie quand par hasard je prends 50 points d’avance au SCRABBLE sur facebook. J’appelle ça tricher moi. Et encore je me fais traiter de tricheuse quand je joue sur mon téléphone !!! alors qu’il m’est impossible d’accéder à Scarab, tout ça parce que je connais plusieurs mots : il faut bien qu’on ait un peu de culture non ?

 

C’est une honte !!!!!! et comment je peux gagner si tout le monde se défile avant d’avoir fini de jouer ? Seul Fred, du ciné de Fred ici en haut à gauche, véritable cinéphile parmi mes véritables amis cinéphiles, continue à jouer avec moi jusqu’au bout de la partie et je l’en remercie car il pourrait fort bien n’en avoir rien à faire. Au moins quelqu’un sur qui compter.

 

Parce qu’à part Candy Crush…. Il ne me reste plus qu’à jouer au solitaire et on s’en lasse vite.

 

Et que tournent les violons comme les chevaux dans les manèges : et quand ils sautent, c'est si beau... je me suis toujours demandé si les gens qui les montaient avaient peur avant de sauter. N'étant pour ma part montée que deux fois dans ma vie sur un cheval, la seconde fois je ne suis tombée comme un tas qu'en descendant. Même pas mal...

Commenter cet article

sylvie 13/01/2017 08:28

Toujours agréable de revoir ces photos, bonne journée

sylvie 02/06/2016 16:47

Trop sympa la photo avec Bébél la numéro1, ah leurs têtes ! amusant

Venicol 20/05/2016 11:24

C'est l'histoire d'une bande de jeunes désabusés, certains avec des parents qui sont nés avant eux (c'est-à-dire qu'ils ont de l'argent) et d'autres d'un milieu modeste ; ils s'aiment, mais par orgueil, par bêtise (surtout devant les copains – avec la scène du jeu de la vérité -), ne se l'avouent pas, se trompent, se noient un peu dans l'alcool et les fêtes et cela se termine mal, très mal même. J'avais vu ce film du temps du ciné-club ou cinéma de minuit (il y a donc bien bien longtemps) et j'avais beaucoup aimé mais je ne connaissais pas encore Claude Giraud, qui n'a qu'un petit rôle, parlant, mais on le reconnaît assez facilement. Avec tout un tas de jeunes acteurs, qui faisaient leurs débuts à l'écran…
C'est un résumé très succinct mais le film mérite d'être vu même s'il a un peu vieilli. Bon visionnage. Amusez-vous à reconnaître les acteurs.

palilia 20/05/2016 15:16

Merci