Publié par Palilia

bonsoir : je n’ai toujours pas revisionné le film en entier tant cette histoire est quand même bizarroïde. Des gardiens qui voient un fantôme qui tente de les prévenir d’un grand malheur, des gens qui passent leur temps à compter, une dame d’âge mûr qui a perdu son mari (le fantôme) qui s’appelle Jocaste et qui jouée par Germaine MONTERO, un sphinx qui tue tous les beaux jeunes hommes qui arrivent dans la cité, un « sage » qui connaît à l’avance toute l’histoire et qui se promène partout avec sa barbichette blanche et son bâton, une histoire dont la morale n’est pas très morale, nous voici dans la MACHINE INFERNALE, film de Jean COCTEAU que vous pouvez vous procurer en ce moment sur le site de l’INA, comme ça on aura tous la même chose.

 

Dans le temps, dès sa naissance, il fut prédit à Laïus et Jocaste que leur fils Oedipe commettrait un parricide et qu’il épouserait sa mère. Ils eurent tôt fait de s’en débarrasser… en l’attachant à un arbre après lui avoir percé les chevilles.

 

C’était sans compter sans le roi et la reine de Corinthe qui le sauvèrent et l’élevèrent. Oedipe (joué par le sublissime Claude GIRAUD à qui je consacre chaque jour depuis plus de dix ans un article) apprend un jour qu’il n’est peut-être pas le fils de ses parents. Après avoir appris par l’oracle qui aurait mieux fait de se taire qu’il tuerait un jour son père et épouserait sa mère, il s’éloigna du roi et de la reine de Corinthe pour être sûr que la prédiction ne se réaliserait pas.

 

Le pauvre… arrivant à un carrefour (chose qui fit beaucoup rire Tulipette par le passé… hé non, pas de feu rouge à l’époque mais les carrefours existaient déjà), il se disputa avec un vieil homme en char et le tua…. Pam ! Sauf que cet homme était Laïus mais Oedipe ne savait pas encore que c’était son père puisqu’il ne l’apprendra qu’à la fin.

 

Bon.. il s’en va à Thèbes persuadé qu’il arrivera à tuer le sphinx qui croque tous les beaux jeunes hommes qui passent, sphinx joué par Sylvia MONFORT (voir les photos à l’article précédent). Elle est accompagnée d’Anubis qui a un masque comme celui de la belle et la bête, mais comme c’est du COCTEAU, rien d’étonnant.

 

Après avoir déjoué l’énigme du sphinx (la réponse était « l’homme qui marche à quatre pattes quand il est petit, se tient sur deux pattes par la suite puis sur trois à la fin de sa vie avec la canne….), réponse qu’elle lui a carrément donnée, le sphinx meurt. A noter la prouesse physique de Claude GIRAUD dans ce passage entre les soubresauts de toutes sortes censés figurer les tortures physiques qu’elle lui infligeait. Franchement, il est parfait.

 

Puis il arrive à THEBES et rencontre JOCASTE (Germaine MONTERO) sans savoir que c’est sa mère et l’épouse puisqu’il a tué le sphinx et il en a l’air amoureux. A savoir que déjà dans les personnages il fait jeune et elle plus mûre mais qu’en fait elle avait 27 ans de plus que lui ! Et elle roulait les « r » ce qui m’agace un peu. Elle se promenait avec une grosse broche qui servit de dénouement et une écharpe (idem).

 

Je vous mets ci-dessous une photo et vous devez me dire en commentaire ce que d’après vous elle lui dit qui le fait sourire (sans tricher pour celles qui ont le film) :

 

« oh, j’ai du noir dans l’oeil maintenant »

 

« je suis bien trop vieille pour toi mon Oedipe »

 

« je t’ai attendu pendant tant d’années »

 

Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE

 

Bref ! Dans cette chambre tout le monde se présente, y compris le sage avec son bâton, les gardes hurlent dans la nuit, et les tourtereaux se couchent tout habillés sagement l’un à côté de l’autre et font des cauchemars épouvantables. Jocaste se réveille en premier, enlève les chaussures d’Oedipe et voit ses pieds percés et commence à comprendre. Cependant, ses parents adoptifs lui avaient raconté une histoire de sangliers auxquels il se serait colleté.

 

Je coupe les entrelacs et le nombre d’années passées où ils firent quand même 4 enfants et le jour où Oedipe sut que son père (celui de Corinthe) était mort, il était tout content car au moins il ne pouvait pas l’avoir tué. Mais comme Jocaste apprit qu’il avait tué un type en char dans un carrefour il y avait longtemps de cela, elle comprit que ce type était Laïus son ex-mari et qu’Oedipe était son fils.

 

Je n’aurais pas aimé être à sa place en apprenant tout ça. Et l’insupportable Créon, son frère, de se frotter les mains en pensant qu’il allait prendre le pouvoir.

 

Oedipe était atterré (on le voit 17 ans plus tard). Il dit « j’ai tué celui qu’il ne fallait pas, j’ai épousé celle qu’il ne fallait pas, j’ai perpétué ce qu’il ne fallait pas, lumière est faite ».

 

Voilà que Jocaste se pend avec son écharge, il hurle, il se crève les yeux avec sa broche et il part avec l’une de ses filles et le fantôme de Jocaste vers un avenir dont on ne connaîtra jamais la fin.

 

Hé ben alors, je n’en reviens pas ! Juste en faisant quelques captures, tout m’est revenu !  Mais si quelqu’un pouvait me dire pourquoi ils comptent tout le temps là-dedans, je serais contente.

ils dormaient tout habillés

ils dormaient tout habillés

Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE
Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE
Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE
Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE
Claude GIRAUD dans LA MACHINE INFERNALE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Velofan 15/03/2017 17:36

Oui, la réplique du "noir dans l'oeil" est curieuse pour une tragédie... Mais ne cherchons pas à comprendre.

palilia 15/03/2017 20:02

et pourtant c'est bien vrai, tout le monde peut vérifier. Et cette pauvre femme qui roulait tant les "r"