Publié par Palilia

Bonsoir : le cinquième épisode est l'arrivée de Célestine qui a pris le train pour venir sauver Sébastien de son marasme dans les Jonquières ruinées avec un père très en colère et très triste et un César qui est parti pour le Canada. Mais qu'ont-ils tous à partir pour le Canada quand il y a de si beaux coins chez nous.

 

Elle s'arrête au café, commande un croissant que je mangerais bien rien qu'en le voyant et se fait un peu raconter les histoires du coin. La cafetière lui dit que si Sylvia (elle apprend qu'il était fiancé) est partie c'est à cause du petit et qu'elle a bien fait de partir.

 

Célestine laisse son café et son croissant, les paye sans les manger ou le boire car ça la rend furieuse. Elle chemine avec son petit sac qui  ressemble à celui de Mary Poppins, puis trouve sur la route le boulanger qui veut aller se faire payer ses notes aux Jonquières.

 

A savoir que dans les campagnes dans le temps quand on cheminait, y avait toujours un voisin pour vous porter : de nos jours mieux vaut ne pas monter dans la voiture de quelqu'un que l'on ne connaît pas et se planquer derrière un arbre le temps qu'il passe. 

 

Bref ! cette pauvre femme tombe pile le jour où les chevaux de M. LAMBERT s'en vont et ça,  le vieux Thomas ne le supporte pas plus que "le patron" mais quand elle voit Sébastien sortir en hurlant du bureau de son père, elle est ragaillardie et commence alors l'incroyable reconquête pleine de bons sentiments pour une histoire dont on se dit  "chouette, on va peut être arrêter de pleurer".

 

Je continue à adresser tous mes remerciements à Cécile Aubry qui n'est plus de ce monde et à son fils Mehdi pour ce feuilleton qui nous réunit toutes et tous autour de souvenirs merveilleux.

 

Et je n'aurai jamais assez de mots pour remercier Claude GIRAUD qui doit avoir oublié les répliques depuis belle lurette pour son rôle dans ce feuilleton, si crédible qu'on en frémit encore après toutes ces années. Je n'ai pas refait de captures pour cet article, j'ai juste pioché dans mes vieilles photos.

Claude GIRAUD dans Sébastien parmi les hommes  5e épisode
Claude GIRAUD dans Sébastien parmi les hommes  5e épisode
Claude GIRAUD dans Sébastien parmi les hommes  5e épisode
ça c'est ma photo préférée de Claude GIRAUD dans ce feuilleton

ça c'est ma photo préférée de Claude GIRAUD dans ce feuilleton

Commenter cet article

palilia 16/08/2016 10:07

Merci de commenter même en congé les filles. Ça aide à continuer

pattie 15/08/2016 23:57

On savait se contenter d'une belle histoire en ce temps là (voilà que je parle comme une vieille que je suis !). Tout cela pour dire que j'en connais des (et je ne citerai personne de mon entourage), on va dire des rigolos, qui déclarent que s'il n'y a pas d'effets spéciaux ou pas de 3D, cela n'a aucun intérêt ! Faut qu'ils se tapent dessus avant de s'expliquer ou que ça explose dans tous les coins pour captiver l'attention desdits rigolos : j'en ai mes bouclettes qui défrisent !
Cette série c'est notre madeleine de Proust, alors avant qu'on l'oublie...

Venicol-Velofan 15/08/2016 21:56

On aime toujours autant cette série... Et même en connaissant la fin, on se laisse prendre au jeu des acteurs et à l'histoire.

fanfanette 15/08/2016 17:39

C'est pas bien grave s il a oublié les répliques., on est assez nombreuses pour jouer le rôle du souffleur