Publié par Palilia

 

Hardi ! Hardi ! Que tout le monde se mette à l’abri ! On a pour habitude de lire ici et là quelques vers sur le lever de la basse-cour et son coq qui « Chantecler » mais les poules c’est comme les gens, ça finit par se coucher.

 

En général, nos aimables volatiles, animés de bonnes intentions la plupart du temps mais à la cervelle plus mince qu’une peau de petit pois, arrêtent leurs activités la nuit tombée pour se diriger dans leurs poulaillers respectifs.

 

On y trouve des échelles de bois ou perchoirs où ils peuvent ronfler sans enquiquiner le peuple, un paillasson de paille en guise de toilettes, ainsi que des caisses bourrées de paille où pendant la journée dames poules sont allées pondre un œuf. Et c’est important les œufs, pour ceux qui les ramassent et ceux qui les mangent.

 

On referme les portes des poulaillers afin que le renard ou la belette ne viennent sur place pour remplir leur réfrigérateur et on est tranquilles jusqu’au lendemain matin sauf que….

 

IL FAUT LEUR DIRE QUE C’EST LA NUIT ET QU’IL FAUT RENTRER…. (la peau de petit pois voit la nuit mais ne comprend pas le reste). On appelle alors D’AULNAY (Claude GIRAUD dans Adolphe ou l’âge tendre) qui pousse un cri strident :

 

« GAAAAAARDE A POULES ! »

 

 

Claude GIRAUD dans la Basse-Cour (redif)

Et ça papote et ça caquète et ça rouspète ! Purée que c’est chiant ! Les oies s’en mêlent et poussent des cris épouvantables, les dindons roucoulent et dans la campagne en train de s’endormir, à la merci d’un coup de vent, ça vous disperse le bruit à trois cents mètres à la ronde.

 

Le chien s’en mêle en bon chien de berger qu’il croit être : il aboie et fait des dérapages contrôlés sans arrêt croyant nous être utile mais il ne l’est pas c’est sûr…

 

La poule-glousse, tout ébahie sur son nid en voyant arriver tout ce monde, a étalé toutes ses plumes afin de recouvrir les œufs qu’elle couve et qui donneront de petits poussins tout jaunes et tout mignons. Pauvre poule, elle doit avoir mal aux fesses de rester ainsi assise mais personne ne l’y oblige.

 

Et dire que tous ces animaux finiront un jour au congélateur ou en confit…. Voici Philidor JUDET (Claude GIRAUD dans les compagnons de Jéhu) qui compte le nombre de bocaux qu’il faudra prévoir par la suite….

 

 

Claude GIRAUD dans la Basse-Cour (redif)

Certains ne finiront pas en coq au vin tel « KILESTCHIANT », le magnifique coq paré de plumes aux couleurs chatoyantes qui règne sur son monde avicole comme un roi sur son petit pays. Nous lui avons donné ce nom-là car l’été dès le premier rayon de soleil vers 4h15 du matin il commence à hurler son « UHURICU » tonitruant (chez nous ils ne disent pas «cocorico », ils disent « uhuricu », c’est sûrement l’accent du sud) et alors, systématiquement nous nous réveillons et disons « KIL EST CHIANT CE COQ ! ».

 

La basse-cour c’est la vraie vie des animaux : c’est comme nous en quelque sorte. Des « kilestchiant » et des caquetteuses nous en connaissons tous au moins un.

 

C’était une petite histoire dédiée à notre ami Claude GIRAUD qui a dû porter un lourd costume de coq pour son rôle de CHANTECLER d’Edmond ROSTAND il y a « et quelques » années….

Claude GIRAUD dans la Basse-Cour (redif)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 25/11/2016 11:08

Bonjour, oui tous ne finissent pas dans notre assiette. ma mère, enfant, avait pour animal de compagnie une poule. Ma mère allait dans le poulailler, la poule se couchait, ma mère lui faisait un gros câlin. La poule est parti pour cause de vieillesse.

palilia 25/11/2016 11:55

En voilà une qui a eu de la chance

sylvie 07/10/2016 15:02

Merci pour ce moment souriant. la semaine dernière j'étais en Ardèche et j'ai pu constater le goût qu'ont les sangliers pour les vers de terre dans notre champ ! ! ! difficile de marcher dessus après. Bon week- end .

Venicol-Velofan 04/10/2016 19:56

Pareil pour moi, ni poule ni coq mais des moineaux, des pigeons, des corbeaux mais surtout de mignons écureuils qui vont d'arbre en arbre. En plus, toutes ces bestioles (y compris les Pokemon) sont silencieuses... Bonne soirée à tout le monde.

palilia 05/10/2016 01:43

c'est joli les écureuils et ça revient en nombre. Il paraît qu'ils ont des puces

Fanfanette 03/10/2016 20:07

L'inconvénient d'habiter en ville, c'est qu'on n'a pas de coq.

Palilia 03/10/2016 20:10

il faut te faire fabriquer un réveil à l'effigie de Gigi... ça marche avec ma montre alors tu penses...