Publié par Palilia

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode

 

Bonsoir à tous : nous voici enfin dans LA NUIT DES FIANCAILLES de SEBASTIEN PARMI LES HOMMES

 

Tu parles de fiançailles…. Loupées de chez loupées et fort heureusement. L’épisode commence quand Raymond part noyer sa peine au café du village (Villeneuve-Loubet où s’est déroulé le feuilleton).

 

Il raconte aux cafetiers que Bertrand (Jean-Pierre ANDREANI) est un voleur et un menteur et ils le feraient boire un peu plus si le boulanger n’était pas arrivé sur ces entrefaites car ils trouvent que « Raymond, il dit de ces choses quand même... »

 

 Puis il rentre chez lui et décide de repartir à Fontenelle où se déroulent les fiançailles de Sylvia et de Bertrand. Elle a une bague énorme et un diadème étincelant … pas mal pour un type fauché… Raymond dit à Bertrand qu’il veut le voir et vite car il souhaite que ce dernier lui règle l’autre partie du drogage de Monseigneur qui a fait perdre son dernier espoir de reconquête à Pierre MARECHAL (Claude GIRAUD). 

 

 

 

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode

Le pauvre Raymond qui a encore sur le dos la même chemise verte (moins utilisée cependant que le pull gris de Pierre Maréchal) vit dans une maison un peu cracra. Il a beaucoup bu et souhaite partir en Bretagne acheter un garage avec cet argent car il a « une opportunité ». Y avait pas internet à l’époque, passer de lad à garagiste en faisant la diagonale du pays c’était quand même très avant-gardiste.

 

Et il est triste Raymond car il est secrètement amoureux de Sylvia (Louise MARLEAU) mais là, pour le coup, il n’a pas l’ombre d’une chance. Bertrand lui confie qu’il n’a pas un rond et qu’il doit se taire car il ne pourra lui donner de l’argent qu’après le mariage.

 

LE FILOU………….. MAIS QUEL FILOU !!!!!!!!!!!!! il a beau être beau, il ne joue pas dans la même cour que notre Gigi mais il est tout aussi fauché.

 

Sachant que Raymond n’a aucune preuve contre lui, il repart au Manoir où une cousine de Sylvia lui dit qu’elle a envie d’aller à la plage et tous les jeunes y partent en talons hauts, hyper maquillées avec leurs belles robes pour les filles et leurs supers costumes pour les garçons… tu penses, elle est à deux minutes la plage….. je n’en ai pas vu un partir avec une serviette alors qu’ils allaient se baigner...

 

Pendant ce temps, Sylvia qui a prétexté un fort mal de crâne, voit arriver Raymond qui lui explique que Bertrand lui avait fait droguer Monseigneur pour le ruiner. Elle ne veut pas le croire et pourtant elle finit par le croire car il lui dit qu’il y avait Sébastien auprès du cheval et qu’il n’arrivait pas à piquer ledit cheval alors que Bertrand s’était chargé de l’éloigner mais il ne savait pas ce qu’il lui avait dit. 

 

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode

 

Et là ! PAFFFFFFFFFFF ! Elle, elle le savait puisque Sébastien (MEHDI) le lui avait dit. Heureusement sinon nous n’aurions pas eu la même fin. Il lui avait dit que Sylvia voulait lui parler et lui avait répondu « je peux pas, faut que je garde Monseigneur ». Je cite cela de mémoire, ça doit être à peu près ça.

 

« Selle mon cheval Raymond ! » dit Sylvia qui a compris qu’elle pourrait récupérer le beurre et l’argent du beurre et qu’il faut qu’elle file à toute allure aux Jonquières tout raconter au véritable amour de sa vie. Ce qu’il fit… Se changeant prestement, elle monta sur le cheval pile au moment où Bertrand revint de plage tout seul avec sa cravate.

 

Comprenant que tout allait lui échapper, il entreprit de la poursuivre en voiture pour lui barrer le chemin, prit un énorme coup de cravache dans le museau et continua sa route jusqu’aux Jonquières.

 

Là-bas elle était déjà arrivée à cheval, expliqua tout à Pierre qui se leva de son minuscule bureau et on sentait déjà la fin de l’histoire… 

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode

 

Voilà que Bertrand et Pierre se bagarrèrent fortement, séparés par un Thomas qui n’avait rien pour ce faire 

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode

 

La nuit venant, Bertrand se faufila dans le garage, et Sébastien réveillée par Belle, au lieu de se la faire suivre, la laissa dans sa chambre pour voir d’où venait ce drôle de bruit que l’on entendait dans le garage.

 

En fait, le Bertrand était en train de scier la direction de la 2 CV censée ramener le lendemain les deux tourtereaux en train de roucouler dans le bureau -toujours debout en pleine nuit, au sens littéral et figuré du terme, jusqu’à Fontenelle.

 

En ouvrant l’interrupteur (cette image, on l’a tous dans la tête depuis si longtemps), Sébastien dit « qu’est ce que tu fais ? » et c’est le début d’une poursuite haletante que je vous raconterai lors du prochain épisode 

Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Claude GIRAUD dans SPLH : 12e épisode
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanfanette 29/12/2016 13:39

La tiare, oui, le jour du mariage. Et Bertrand même le jour de ses fiançailles portait toujours la même cravate. Les moyens étaient limités.

palilia 29/12/2016 13:51

Elle en a une aussi qui brille dans la pièce où se trouve son père le jour de ses fiançailles avec Bertrand

Fanfanette 28/12/2016 20:26

Zut j'ai raté la bague. Je n'ai plus qu'à regarder de nouveau toute la série

palilia 28/12/2016 20:33

Et la tiare étincelante. On les voit quand elle est à l'intérieur. Heureusement que tu suis fanfanette....