Publié par Palilia

Bonsoir à tous : J'en ai tellement marre de tout en ce moment que j'envisage une nouvelle fois de fermer à clé la porte de ce blog et de dormir durant tous mes congés qu'il me faut encore attendre jusqu'à début août.

 

Je mets cette chanson de Nicole RIEU que je trouve très belle pour vous accompagner dans la lecture des vers.

 

Et à la fin quelques dédicaces parmi au moins la trentaine que Claude GIRAUD m'a faites : une dans Les caprices de Marianne, l'autre dans La Ville dont le prince est un enfant, la Cerisaie de Tchékov et celle poignante d'il  y a quatre ans quand je lui ai demandé de bien vouloir me mettre un petit mot sur un article de blog.

 

Et il en a de la constance Claude GIRAUD : quand je vois les photos sur papier que je lui ai envoyées avec le peu d'amour que j'ai pour découper les papiers tout droits.... et il l'a toujours fait.

 

JE SUIS... fatiguée ce soir mais en me retournant derrière mon épaule, je trouve quand même que j'ai eu BEAUCOUP DE CHANCE.

 

 

"L'EMANCIPATION DE LA SERPILLIERE par Palilia

 

Au fil du temps, à siècle passé, la serpillière autrement servait.

Elle servit d'abord d'emballage aux objets, rugueuse s'il en était.

Puis, au fil de son usage, elle s'est transformée en torchon, en tablier.

Elle servait.. à TOUT je vous dis et elle n'en pouvait plus !

S'exclamant parfois à grande saleté d'un énorme "RAS LE JUS" !

Hé bé quoi ? vous ne vous attendiez pas à autre mot

Quand de son usage grivois il me ferait avoiner aussitôt ?

 

La serpillière n'en peut plus, racornie dans son coin de garage,

Séchant à moitié, mal rincée, exsudant une odeur qui dégage...

Mais remise à lavage bouillant, se plaît à revivre doucement

Jusqu'au prochain qui mal la lave... où il faut reprendre l'ouvrage,

Afin qu'elle vive plus longtemps, sous cette forme évidemment.

 

Frotte le sol, refrotte et rince, oubliée dans sa vieille bassine,

Ou débordant de l'évier où on l'a  mise à tremper, usée..

On l'a peu à peu remplacée par le balai Espagnol

Espagnol ? mais pourquoi ? je n'en sais rien.. c'est pour le sol

De franges qui dégoulinent et jamais ne s'assèchent,

De lingettes lavables ou de tulles à jeter,

Là où la vieille étoffe résiste mais pêche,

C'est qu'on ne peut en faire la publicité.

 

Elle  est moche, revêche, et fait toujours la même chose

Alors on l'habille en couleur et de microfibres on la pare

Et chaque jour pour son malheur, de ménage elle reçoit sa part

Elle lave le pavé des églises, nettoie le café des bureaux

Très loin est sa terre promise, d'Hercule elle a tous les travaux...

Pourtant qu'est ce qu'elle nous est utile pour l'entretien de la maison,

Simple comme son balai-brosse mais sans eux, que ferait-on ?

 

La serpillière n'en peut plus de servir à décrasser le sol,

Sans qu'on la voit, juste à l'usage, vraiment, elle n'a pas de bol.

Elle souhaite s'émanciper, a demandé sa liberté...je la lui ai accordée.

Liberté certes mais surveillée, je lui ai acheté des amies pour l'aider

Comme ça un jour, tel un voleur, elle reprendra sa liberté et ce jour-là

Je clique, tu cliques, il ou elle clique, mais purée OU ELLE EST PASSEE ?

Libérée des chaînes numériques, des cirages de bottes impromptus

Des articles dont on ne peut plus, des envies que l'on n'aura plus,

Sans rinçage intensif, sans essorage, au fil du vent accrochée à son fil

La serpillière PALILIA s'émancipera.... tout simplement"

 

Hé bien si vous voulez tout savoir j'étais bien inspirée à l'époque mais j'ai bien vieilli depuis. Je me sens incapable de re-pondre un   texte pareil aujourd'hui mais j'en suis assez fière. J'ai modifié quelques mots par ci par là.

 

L'EMANCIPATION DE LA SERPILLIERE (vieux souvenir bloguesque)
L'EMANCIPATION DE LA SERPILLIERE (vieux souvenir bloguesque)
L'EMANCIPATION DE LA SERPILLIERE (vieux souvenir bloguesque)
L'EMANCIPATION DE LA SERPILLIERE (vieux souvenir bloguesque)

Commenter cet article

Velofan 11/07/2017 18:07

Cette chanson est toujours aussi belle. J'avais une dizaine d'années à l'époque mais je len souviens très bien.
Partante pour se retrouver sur Paris, il faut "simplement" prévoir une date quelques semaines (voir mois) à l'avance...
Je serais très heureuse de te rencontrer Nicole et vous toutes aussi.
Je n'ai pas réussi à lire toutes les dédicaces mais garde-les précieusement.

Palilia 11/07/2017 18:23

merci Velofan : ça ne pourra être qu'en début d'année prochaine car en novembre j'ai trop peu de temps. Je garde tout

Marie 11/07/2017 14:43

Elle est magnifique cette chanson, Nicole ! Qu'est devenue Nicole Rieu ?

Palilia 11/07/2017 17:52

elle chante toujours, on la trouve facilement sur le net et elle a un site facebook

sylvie 11/07/2017 10:14

Bonjour Nicole, quand j'ai vu le titre, j'ai tout de suite pensé, super, car je me souvenais de l'avoir apprécié. Il ne faut pas le supprimer. Au contraire, acheter un classeur, des pochettes transparentes, imprimer ces articles, tout ce travail le mérite.
Quelles belles dédicaces, on y sent toute a culture et oui il mérite que l'on s'intéresse à son travail. Courage pour cette journée de travail, Palilia

Marie 10/07/2017 23:43

Les vacances approchent, Nicole et nous on a bien assez d'articles à se mettre sous la dent. N'hésite pas à faire relâche ; on te soutient.
Bisous.

palilia 05/04/2017 16:36

Vous êtes gentilles les filles