Publié par Palilia

IL Y A LOIN DE LA COUPE AUX LEVRES

 

Bonsoir à tous : réfléchissant à une suite à donner à mon article d’hier sur le Cavalier du Manoir Bavarois et son échappée nocturne vers le manoir des illusions perdues, je séchais lamentablement, vaincue par la moiteur du temps et la fatigue des mes 56 ans et demi qui attendent leur congé du mois d’août comme un assoiffé dans le désert.

 

Puis d’un coup, la locution « il y a loin de la coupe aux lèvres » m’est venue en tête. Alors, bien entendu, la photo ci-dessous est le contraire de ce que je raconte puisque Claude GIRAUD dans les Compagnons de Jéhu est en train de boire à la coupe (ndlr : impossible pour moi d’arriver à regarder ce feuilleton, je ne sais pas pourquoi).

 

En fait, cela signifie qu’il y a souvent beaucoup de temps entre nos désirs et leur réalisation. Cela étant dit, l’important c’est que l’on puisse dire que tout vient à point pour qui sait attendre et que ça finit par arriver.

 

Par exemple : qui aurait cru que je tiendrais 10 ans et demi avec un seul acteur qui ne fait partie des people que l’on voit constamment dans les journaux en titre ? Même moi je ne l’aurais pas cru. Partir d’un Roi sans divertissement et de Sébastien parmi les hommes pour arriver à presque 60 films ou pièces au bout de tout ce temps, je dirais presque que c’est un miracle.

 

Les années passant, ma patience payant et internet étant devenu beaucoup moins cher, j’ai réussi à avoir des trucs pas mal du tout. Mes films préférés restent LES SAIGNEURS et SEBASTIEN PARMI LES HOMMES. Mais je dois avouer que Claude GIRAUD dans LE LOUP BLANC est tellement crédible qu’on en oublie que c’est lui, ainsi que son rôle magistral dans LES FIANCEES DE L’EMPIRE.

 

Point d’orgue ? Arbres de vie que notre acteur préféré m’a lui-même demandé par écrit en voyant une photo que je lui envoyais pour la dédicacer. Et si je n’avais pas eu la chance de faire une rencontre extraordinaire avec quelqu’un qui me l’avait donné, je n’aurais pas pu lui faire ce plaisir-là qui représentait à ses yeux des heures et des heures de boulot et de spectacle. Spectacle que j’avais vu en vrai à Montparnasse il y a longtemps du reste.

 

Cela étant il faut aimer la poésie c’est sûr.

 

Alors je me disais « il y a loin de la coupe aux lèvres » mais en fait j’ai bu toute la coupe et le temps a si vite passé ! j’ai réussi à approcher à trois reprises l’inaccessible interprète de Pierre MARECHAL alors je me suis dit : maintenant, c’est fini, tu n’auras plus jamais peur de rien. Sauf que c’est faux bien sûr.

 

Il est temps de le laisser se reposer. J’ai enregistré de mon téléphone à mon bon vieux magnéto son message de début mai mais je l’ai eu après en direct car j’ai rappelé du coup et si vous êtes sages les Fanettes je vous le ferai écouter si toutefois nous arrivons à nous voir sur Paris un week-end de janvier.

 

Allez je termine là car je n’ai pas trop de temps : d’après vous à qui est la menotte posée sur sa jambe dans mon article précédent ? c’est facile, j’ai introduit un personnage depuis quelques temps dans mes articles en modifiant légèrement le prénom. Purée de pois : échouer sur un misérable vieux fer qui ne sert plus et qui m’aurait fait très plaisir mais pour une fois j’ai eu une réponse et ça, ma foi, c’est bien quand même et je sais par son père lui-même que c’est un bon garçon. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

Bises à tout le monde

Commenter cet article

sylvie 28/07/2017 09:29

Mais oui, se voir est une bonne idée. Et nous boirons quelque chose de sympa de la coupe aux lèvres.

Marie 24/07/2017 01:11

Il faut vraiment que les Fanettes arrivent à se rencontrer.

Palilia 24/07/2017 06:45

et je pense que c'est moi qui habite le plus loin

Fanfanette 21/07/2017 12:35

P'tit Louis ? Fils de

Palilia 21/07/2017 13:13

Hé oui. J'avais coupé tout exprès la photo. JE LA GARDE..

Fanfanette 20/07/2017 20:06

Doit on donner le vrai prénom ?

Palilia 21/07/2017 06:42

pense un peu qu'il ne viendra pas le lire : tu peux dire "le petit...." c'est son prénom